Biskra

Accueil    Historique    Photos de Biskra    Biskra Forum   Tourisme    Art    US Sport   Toutes l'Actualités   Réseau-Urbain     Oasis de la ville    Personnalités   Radio-Ziban    Deglet nour    Cuisine   Biskra Video   Annuaire    Plan du Site    Contact

Google

Annonces

Arts de Biskra

   A Biskra, grande palmeraie du sud-est algérien qui avait inspiré le peintre Etienne Dinet et fasciné Oscar Wilde!! il existe une flopée de chanteurs et de groupes dans tous les genres allant des groupes folkloriques pour le genre Zorna ou karkabou aux groupes modernes en passant par les différents Chebs de raï et de rap. Sans oublier le style chaouï, naïli et bedoui. Les terrasses de la ville, ne se vident pratiquement jamais avant une heure tardive, notamment pendant l'été.  Il y a certaines qui restent animées jusqu’au lever du jour.

Ce petit passage par l'art de la ville, vous fait voyager à travers le patrimoine artistique de Biskra. Nous n'allons pas parler de tous les styles de musicaux pour le moment. Néanmoins, nous allons parler des groupes folkloriques et traditionnels; quelques instruments traditionnels qui caractérise la ville en commençant par Diwan de Biskra.

diwan de biskraDiwan de Biskra

Le groupe le plus connu de Biskra c'est Diwân de Biskra avec ses tournée mondiale, il a redonné une vie à l'art rituel et au style musicale de la région appelé autre fois la Zorna ou karkabou.

 

 

 

 

   Ce dernier temps, le groupe participent dans plusieurs manifestations culturelles en france. J'avais de la chance, car j'ai assisté à un concert et ça ma vraiment fait chaud au coeur de voir les artistes de Diwân de Biskra maîtrisent la senne et donnent l'envie au gens de danser sur la mélodie locale traditionnelle de Biskra. Chapeau.

 

 

 

 

Le group Marzoug en france.

Marzoug de Biskra

Le groupe Marzoug de Biskra, chant, chekwa cornemuse, qarqabou crotales, tablas. (Cliquer pour écouter).

Il s’appellent Marzoug, en référence à une de ces nombreuses branches de la grande confrérie de Sidna Bilal, du nom du premier muezzin noir de l’islam, nommé par le prophète Mohamed. Au Maroc, ces populations venue de l’ancien Soudan occidental, avant d’essaimer dans tout le Maghreb, sont désignées sous le terme "gnawa" mais, dans le sud algérien, ils sont connus sous la dénomination "abid", "bousaâdia" ou "Ouled Baba Merzoug".


A Biskra et en d’autres lieux, on dit que l’adoption d’un tel nom était une façon de se placer sous une bonne augure car "marzoug" signifie chanceux ; d’autres affirment qu’il s’agit d’un esprit, ainsi dénommé, parce qu’il procure la fortune à ceux qui se mettent sous sa protection. Mais ce que l’on retient le plus, c’est le "diwân", veillées nocturnes, des adeptes, perpétués par la troupe Marzoug. Il consiste en des louanges (ou salutations) appuyées au prophète et à l’ancêtre mais il ne dédaigne pas le profane sous forme de "ghazal" (soupirs d’amour). Les chants vibrent au son des percussions, des "qraqeb" (crotales en métal) et surtout des "chakwa", un instrument de la famille des cornemuses propre à la région de Biskra.

Écouter un bel extrait

 

Kadiria de Biskra

Le groupe ElKaderia de biskra. (prochainement)

 

 

 

 

 

 

Instruments traditionnels de la ville

Il y a plusieurs instruments traditionnels qui caractérise la ville de Biskra comme la plus parts des villes de la région nord saharienne ou les régions des Aurès. Mais malheureusement, tous les instruments cités ont commencé à disparaître depuis le début des années 80. à l'exception, quelque vieux personnes gardent leurs ses instruments très anciennes pour leurs plaisirs personnels. Comme Ami Lazhar d'Elaalia proche du centre ville, qui ne s'empêche pas s'approvisionner à chaque fois que je lui rend visite pendant les vacances d'été.

 

- Le Mezoued : est un type de Gaita qui attribution beaucoup de caractéristiques avec les gaitas semblables, existant pour tout le nord de l'Afrique et Médio à l'est, et avec les instruments pastoraux ibériens...

 

 

- El-Gasba : (Cliquer pour écouter)

Le Gasba est une flûte transversale faite à partir de bambou. C'est, à l'origine, l'instrument du berger, de la "badaoua" (campagne). Elle est connue partout sur les hauts plateaux algériens, mais le rythme est différent d'une région à l'autre. Dans la région de Biskra, Bou-Saada, et Djelfa, c'est le genre "Bedoui" qui prédomine. Ce genre, chanté, est caractérisé par une terminaison en de longs "AAAAAAye AAAAAAye" de chacune des strophes qui constituent la chanson. on trouve aussi autres styles de Gasba à Biskra, ce style a une touche Chaouie et Naylie.

Écouter un extrait

 

 

-  La Chekwa :

Echkioua C'est la cornemuse d'Afrique du nord. Bien que n'étant pas typique de Bou-Saada, il arrive que l'on croise - par exemple, lors d'une soirée organisée à l'occasion d'un mariage - des joueurs de Chkioua venus d'une ville voisine, telle que Djelfa.

 

-  La Zourna :

 

- El Gaita et le Bendir

El Gaita et le Bendir (Cliquer pour écouter ...) Il est difficile d'imaginer, à Bou-Saada, une occasion heureuse, sans Gaita et Bendir. Que ce soit lors d'un mariage, d'une circoncision, d'un retour de pèlerinage ou lors de jours de fêtes, les duos ou trios de joueurs de ces instruments sont incontournables. El Gaita ouel Bendir ne nécessitent pas de sonorisation, ils se jouent généralement en plein air.

 

 

 

Lahoual El-Gaiata Artiste célèbre à Bou-Saada, qui pouvait, dans le passé, jouer de la Gaita plusieurs heures de suite sans pause.

 

 

 

 

 

http://africultures.com

http://culture.cg44.fr

http://www.bou-saada.net

Tous droits réservés © 2005 - 2013 - eden-algerie.com