Biskra

Accueil    Historique    Photos de Biskra    Biskra Forum   Tourisme    Art    US Sport   Toutes l'Actualités   Réseau-Urbain     Oasis de la ville    Personnalités   Radio-Ziban    Deglet nour    Cuisine   Biskra Video   Annuaire    Plan du Site    Contact

Google

Annonces

Toutes l'Actualités de la ville dans les journaux

   Vous trouvez ici l'actualité de la ville ainsi que plusieurs articles archivés, ce sont des article recopiés intégralement des journaux. La source est citée sur chaque article.la mairie

Cliquer ici pour retourner à la page Actualités

 

[ Forum ]

Sétif, c’est OK, Biskra, il faut attendre

Le président-directeur d’Aigle Azur, M. Arezki Idjerouidène, invité du forum d’El Moudjahid

Par : EL MOUDJAHID Le : lundi 24 avril 2006

 

Concernant les nouvelles lignes pour l’intérieur du pays, notamment Sétif et Biskra, M. Arezki Idjerouidène souligne que la compagnie dessert tous les aéroports au trafic aérien normal. Or, Biskra et Sétif sont des aéroports mixtes, militaire et civil. Concernant Biskra, on ne peut pour cette raison utiliser cette desserte, s’agissant de Sétif, il y a une exception puisque l’autorisation du ministère de la Défense nous a été accordée. A propos d’une question sur le rachat par Aigle Azur du fonds de commerce France de la compagnie Luxor, de nationalité portugaise, le président-directeur général d’Aigle Azur, confirme ce rachat. Cela représente 300 à 400 000 passagers, Aigle Azur a donc repris l’activité. . Retour en haut de la page

 

[ Nation ]

Une centaine de spécialistes ont encadré l’opération

199 interventions chirurgicales et 946 consultations gratuites à Ouled Djellal

Par : EL MOUDJAHID Le : dimanche 23 avril 2006

 

Quelque 199 interventions chirurgicales et 946 consultations médicales ont été réalisées gracieusement au profit de malades démunies de Ouled Djellal (Biskra), à l’occasion des Journées médico-chirurgicales organisées du 15 au 22 avril, selon un bilan du secteur sanitaire de cette localité. Une centaine de spécialistes des divers établissements hospitaliers du pays ont encadré cette opération bénévole au niveau de l’hôpital Achour Bouziane, a indiqué un responsable du secteur sanitaire de Ouled Djellal. Les opérations réalisées ont porté sur le traitement de plusieurs anomalies urologiques, ophtalmologiques, orthopédiques, gynécologiques et esthétiques, a précisé le même responsable qui souligne que le suivi post-opératoire sera assuré en milieu hospitalier. Initiée par le secteur sanitaire de Ouled Djellal et la direction de la santé de wilaya, cette manifestation est organisée pour la 11e année consécutive. La coordination des actes de ces journées est assurée par le Pr Abderahman Benbouzid, chef du service orthopédie au centre hospitalo-universitaire de Ben Aknoun (Alger). En marge des actes médico-chirurgicales, deux journées d’étude ont été organisée au profit des corps médical et paramédical du secteur sanitaire de Ouled Djellal dans un souci, a affirmé le Pr Benbouzid, d’actualisation des connaissances de ces praticiens. Retour en haut de la page

 

[ Société ]

Biskra

Il était en possession de 348 boîtes de catgut sans facture

Par : EL MOUDJAHID Le : samedi 22 avril 2006

 

Le 18 avril, lors d’un service de police de la route effectué sur la RN-03, les éléments de la brigade de Gendarmerie nationale d’Oumache ont interpellé le nommé B. S., 31 ans, à bord d’un camion de marque Renault, se dirigeant de Touggourt (Ouargla) vers Sétif, en possession de 348 boîtes de catgut (fil chirurgical), sans facture. Avisé des faits, le procureur de la République près le tribunal de Tolga a prescrit de remettre le moyen de transport et la marchandise saisie au service des domaines de Biskra. Retour en haut de la page

 

[De Bouche à Oreille]

Biskra

Meeting de solidarité avec le peuple palestinien à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : vendredi 21 avril 2006

 

Un meeting de solidarité avec le peuple palestinien, marqué par des hommages aux chahid cheikh Ahmed Yacine et Abdelaziz Remtissi, a été organisé jeudi à Biskra par le bureau de wilaya du mouvement de la société pour la paix (MSP). Le fils et la veuve du chahid Abdelaziz Remtissi, Mme Radjaa El-Adouli, ont assisté à ce regroupement et exprimé leur émotion devant cet élan de soutien à la cause palestinienne. Retour en haut de la page

 

[ Nation ]

Biskra

Ouverture du festival de poésie Mohamed Laïd Al Khalifa

Par : EL MOUDJAHID Le : mardi 18 avril 2006

 

La XXe édition du festival national de poésie Mohamed Laïd Al Khalifa a été ouverte hier en fin de journée à l’auditorium de l’université de Biskra, en présence d’une quarantaine de poètes nationaux et d’autres provenant de pays arabes. La cérémonie d’ouverture de cette manifestation culturelle a été présidée par le ministre de l’Emploi et de la Solidarité nationale qui a souligné, à l’occasion, "que le dynamisme culturel vécu actuellement par le pays est le fruit du rétablissement de la sécurité". Le président de la fondation Mohamed Laïd Al Khalifa, organisatrice de cette rencontre de deux jours, a souligné que le festival, "qui prend cette année une dimension internationale, rend un hommage particulier au poète algérien Abou Elkacem Khemmar natif de Biskra en 1931. Hamri Behri, Souleiman Djouadi, Omar El Barnaoui, Abderahman Tibermacine, Noureddine Derouiche, Abderahman Boureza, Youcef Chargra et Bouzid Harzallah participent, entre autres poètes algériens, participent a ce festival au côté du libanais Mustafa Kaïsar et des palestiniens Salaheddine Es-safouti et Omar Kadri, également conseiller culturel à l’ambassade de la Palestine en Algérie. Au cours de la séance d’ouverture, un documentaire a été présenté sur la vie de l’invité d’honneur du festival Abou Elkacem Khemmar à qui la fondation Mohamed Laïd Al Khalifa a décerné la médaille de la XXe édition du festival. Des concerts seront animés en marge du festival par les chanteurs Fouad Ouamane, Boualem Delbali et Souhila Oulmi. Retour en haut de la page

 

[ Régions ]

Micro-crédit

Salon régional à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : mardi 18 avril 2006

 

Un salon régional sur le micro-crédit s’est ouvert hier à Biskra, en présence de M.Djamel Ould Abbas, ministre de l’Emploi et de la solidarité nationale. 30 jeunes bénéficiaires de micro-crédits des wilayas de Ghardaïa, Tamanrasset, Laghouat, Djelfa, El Oued, Batna et Biskra, participent au salon qui expose une grande variété de produits, notamment, des produits du tissage, de la laine, de la tapisserie, de la bijouterie, de la céramique et des produits agricoles. Le dispositif du micro-crédit est entré en vigueur il y a une année et a permis d’attribuer des aides destinées à l’acquisition de matières premières pour des projets évalués entre 30.000 et 400.000 DA, remboursables sans intérêt sur 15 mois. Lors de l’inauguration du salon de Biskra, M. Ould Abbas a souligné que “le dispositif du micro-crédit contribue à réduire le chômage, en créant jusqu’à l’heure actuelle, 60.000 postes d’emploi à travers le pays”, relevant que le programme initié par le Président de la République pour les perspectives 2009, prévoyant un million d’emplois, est “susceptible d’être porté à 6 millions d’emplois”. Le salon régional du micro-crédit de Biskra, prévu pour trois jours, vise à promouvoir ce dispositif et à rechercher les moyens de faire face aux problèmes rencontrés par les bénéficiaires. Retour en haut de la page

 

[ De Bouche à Oreille ]

Biskra

Ould-Abbès à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : Dimanche 16 avril 2006

 

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité nationale, M. Djamel Ould-Abbès, effectuera, demain, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Biskra où il procédera, notamment, à l’inauguration de l’exposition régionale de vente des produits du micro-crédit et à l’ouverture des journées de chirurgie, prévues dans la commune de Ouled Djellal. . Retour en haut de la page

 

[ Nation ]

 Biskra

Journées d’étude sur les techniques spatiales

Par : EL MOUDJAHID Le : dimanche 16 avril 2006

 

Deux journées d’étude sur les techniques spatiales se sont ouvertes, hier, à l’université Mohamed Khider de Biskra, en présence d’universitaires et cadres de l’Agence spatiale Algérienne (ASAL). Cette rencontre scientifique met en relief l’importance des données spatiales pour le développement local, notamment en matière de délimitation des ressources naturelles, de lutte contre la désertification et de prévention des fléaux, dont les invasions d’acridiens, ont souligné les organisateurs. La première séance de la rencontre a été marquée par la signature d’un accord-cadre de cinq ans entre la wilaya de Biskra et l’Agence spatiale algérienne. Cet accord permettra à la wilaya de Biskra de bénéficier des données relatives aux secteurs de l’agriculture, de l’hydraulique, des mines et de la protection contre les catastrophes. Selon le responsable des études chargé de la recherche et de la formation à l’Agence spatiale, M. Tahar Iftane, la finalité de cette rencontre est de souligner les possibilités de partenariat offertes par l’agence aux collectivités locales et universitaires..  Retour en haut de la page

 

[ De Bouche à Oreille ]

Biskra

35 personnes inculpées de trafic d’armes devant la justice

Par : EL MOUDJAHID Le : samedi 15 avril 2006

 

Le Procureur de la république près le tribunal de Sidi Okba , wilaya de Biskra, a entendu hier des accusés dans une affaire de trafic d’armes dont deux sont en fuite, a indiqué le procureur général près la cour de Biskra. Les prévenus au nombre de 35 sont accusés d’adhésion à un groupe terroriste, de transport et possession d’armes et de munitions de guerre, de financement des groupes terroristes et de non dénonciation de crime, a précisé le procureur général. Les mis en cause seront ensuite transférés devant le juge d’instruction. Les services de la gendarmerie nationale de la wilaya de Biskra avaient recémment saisi des quantités d’armes et de munitions en possession d’un groupe d’individus à bord d’un camion au lieu-dit Chetma, à 10 km à l’Est de la ville de Biskra. . Retour en haut de la page

 

[ Régions]

Biskra

11e Journées médico-chirurgicales

Par : EL MOUDJAHID Le : samedi 15 avril 2006

 

Une trentaine de praticiens dont des spécialistes prennent part aux 11ejournées médico-chirurgicales ouvertes hier, à Ouled Djellal (wilaya de Biskra). Au programme de ces journées, encadrées par une équipe dirigée par le professeur Abderrahmane Benbouzid du service de chirurgie orthopédique de l’hôpital universitaire de Ben Aknoun (Alger), figurent une centaine d’interventions et quelque 1500 consultations gratuites, indiquent les organisateurs de cette rencontre scientifique. Des sessions de formation au profit des personnels soignant du secteur sanitaire sont également au programme de cette manifestation, encadrées par des spécialistes issus des hôpitaux de toutes les régions dont des urologues, des ophtalmologues, des pédiatres, des gynécologues et des chirurgiens. A propos des consultations, le chef du secteur sanitaire de Ouled Djellal a indiqué que les médecins spécialistes reçoivent, en premier lieu, les malades sans ressources ou originaires des zones éloignées, dans le cadre de la solidarité humanitaire, avant de préciser que cette action "peut être étendue aux autres régions de la wilaya de Biskra". Une commission préparatoire a établi la liste des malades, avant l’ouverture de ces journées. Chaque malade devant bénéficier d’une consultation ou d’une intervention chirurgicale, a été examiné au préalable, a-t-il précisé. Des moyens matériels et humains ont été mobilisés, notamment à l’hôpital Achour Ziane de Ouled Djellal, pour la prise en charge de ces malades, a précisé ce responsable. Retour en haut de la page

 

[ Société ]

Biskra

Opération «coup de poing» contre la criminalité

Par : EL MOUDJAHID Le : mercredi 12 avril 2006

 

1361 personnes interpellées en quelques heures. Depuis que les unités de la gendarmerie nationale ont entamé les opérations surprises de lutte contre les noyaux durs de la criminalité en Algérie, le taux de la délinquance et de la violence connaît un léger recul, particulièrement dans les grandes villes du pays. En cherchant à frapper fort dans la fourmilière des criminels, les gendarmes n’attendent plus le dépôt de plainte du citoyen, mais traquent les «hors-la-loi» jusque dans leurs fiefs. Une politique qui donne déjà ses fruits d’autant plus que ces dernières années les atteintes aux personnes et aux biens ne font qu’augmenter, au grand malheur du citoyen. Les repris de justice écument les quartiers à la recherche d’une proie facile afin de la dépouiller de ses biens, un téléphone portable, des bijoux et de l’argent et même les vêtements que porte la victime font l’objet du vol. Ces énergumènes n’ont qu’une seule et unique devise «Tout ce qui se vend se vole». Le vol est devenu courant, mais le cambriolage à main armée (couteaux) prend de plus en plus d’ampleur. Des gens sont agressés par arme blanche non seulement la nuit, mais aussi en plein jour, ce qui explique la hausse des assassinats et des homicides volontaires. Pour remédier à cela, la gendarmerie nationale dont la mission principale est d’être au service du citoyen, à toute heure, en lui assurant sécurité et quiétude a compris que la meilleure défense est l’attaque. Attaquer les rangs des criminels pour essayer de mettre, un tant soit peu, fin à cette violence, est la nouvelle stratégie des gendarmes. En sus de cette stratégie, le commandement de la gendarmerie nationale (CGN) en collaboration avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) organisent des opérations combinées. En réunissant leurs efforts, les deux corps constitués feront face d’une manière très efficace à la criminalité et à son évolution. Des wilayas comme Oran, Annaba, Tlemcen, Constantine, Batna, Biskra et Mostaganem ont déjà programmé des opérations combinées. Des opérations très positives, par contre la wilaya où l’on a enregistré le plus de crimes et de violence n’a, jusqu’à aujourd’hui, connu aucune opération combinée. Alger aura-t-elle son opération combinée ? A l’instar de plusieurs wilayas du pays, trois opérations d’envergure ont été déclenchées respectivement à Sétif, Batna et Biskra. Au cours de ces actions sécuritaires, les 800 gendarmes mobilisés pour les opérations ont interpellé 1.361 personnes dans les quartiers ciblés des trois wilayas suscitées. Après examen de situation, il a été procédé à l’arrestation de 32 individus pour différentes infractions, on citera le port d’armes prohibées, le trafic et l’usage de drogue, ivresse sur la voie publique, prostitution, vente de boissons alcoolisées sans autorisation et vol suivi d’agression. A Sétif, 13 femmes, âgées entre 23 et 34 ans, ont été écrouées par le procureur de la République pour prostitution après avoir été interpellées en flagrant délit dans un dépôt à ciel ouvert de vente en gros de boissons alcoolisées. A Batna, 377 personnes ont été interpellées dans les deux gares routières et au quartier Bouaâkal. Et à Biskra, 931 personnes ont été interpellées et contrôlées. Au niveau du centre-ville de cette wilaya, de l’avis de nombreux citoyens, les opérations des gendarmes ont fait beaucoup de bien en instaurant plus de sécurité.   Retour en haut de la page

 

[ Culture]

Auteur notamment de «Min adjlika ya watani»

L’écrivain Omar El-Bernaoui honoré à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : mercredi 12 avril 2006

 

L’écrivain, poète et journaliste Omar El-Bernaoui a été honoré, mardi soir, à Biskra par l’association culturelle Adhwa de Biskra. "Cet hommage se veut une reconnaissance à une des principales figures intellectuelles des Ziban et du pays ainsi qu’un encouragement à tous les créateurs", a indiqué à l’occasion le président de l’association Adhwa. Les intervenants au cours de la cérémonie ont insisté sur la place prépondérante qu’occupe l’auteur de Min Adjlika ya watani (Pour toi ma patrie) dans la littérature algérienne contemporaine. Romancier, poète et écrivain, El-Bernaoui a été également animateur d’émissions radiophoniques et journaliste "freelance". Sportif également, il a dirigé plusieurs clubs locaux. Une attestation et plusieurs cadeaux ont été remis à cet intellectuel au cours de la même cérémonie d’hommage. Retour en haut de la page

 

[24 Dernières ]

Ancienne ministre, députée européenne et présidente de la commission politique à l’APE à Biskra

Tokia Saïfi

Par : EL MOUDJAHID Le : mercredi 12 avril 2006

 

L’ancienne ministre française, et aujourd’hui députée au Parlement européen, Mme Tokia Saïfi, accompagnée de Mme Sabah Bounour, députée à l’APN,  a rendu visite à El Moudjahid, où elle a été accueillie par le directeur général  M. Abdelmadjid Cherbal, et ses collaborateurs. L’ancienne ministre a fait un tour extrêmement studieux des installations du journal et de  l’ensemble des services rédactionnels.
Mme Tokia Saïfi a loué le mérite de la presse algérienne, rappelé la liberté dont elle jouit à présent. Elle se dit impressionnée par son caractère pluriel.
Bien entendu la récente visite effectuée en Algérie par le président du Parlement européen a été évoquée dans la discussion.
La députée a relevé le caractère positif de cette visite qui a permis au président du Parlement européen de mieux appréhender la réalité algérienne. Le projet de traité d’amitié et de coopération qui occupe l’actualité dans les deux pays, en Algérie comme en France, a été également évoqué. Mme Tokia Saïfi a relevé que la signature d’un tel traité serait une bonne opportunité pour les deux pays. Cela leur permettrait de mieux regarder vers l’avenir, dit-elle.
L’ancienne ministre s’est dit confiante quant à une signature de ce traité. La députée européenne, évoquant la personnalité du Président algérien, M. Abdelaziz Bouteflika, dira  qu’il a redonné  à l’Algérie une place de choix sur la scène internationale, de façon magistrale et que le pays se devait de passer à un palier supérieur en matière de géostratégie régionale.  L’invitée d’El Moudjahid, a évoqué aussi la question de l’investissement, en souhaitant que la plus grande facilité soit accordée à ceux qui souhaitent venir en Algérie pour investir, notamment les chefs d’entreprises  d’origine algérienne. Nombreux sont ceux qui souhaitent en effet se rendre, dit-elle, en Algérie pour réaliser des affaires, mais que la bureaucratie rebute. C’est à plus de libéralisation qu’appelle l’ancienne ministre , ce qui permettrait de créer une réelle dynamique pour l’investissement.
En attendant Mme Tokia Saïfi s’est dit particulièrement enchantée par son séjour en Algérie, le pays d’origine de ses parents. Elle n’a pas manqué d’ailleurs de faire le pèlerinage de Biskra et de se recueillir sur la tombe de son père, moment particulièrement émouvant et intense à la fois. L’accueil de la population a été exceptionnel. Comme pour montrer son grand attachement au pays de ses parents, l’ancienne ministre devait relater un épisode dont elle dit avoir été marquée, durant son passage au gouvernement français.
Mme Tokia Saïfi a fait durant sa visite une halte au centre de presse d’El Moudjahid. Elle a promis de répondre à une invitation de cette institution lors d’une prochaine visite en Algérie. La députée européenne a reçu des mains du DG d’El Moudjahid une copie de la «une» historique du journal. Elle a affirmé avoir reçu ce présent avec beaucoup d’émotion, promettant qu’il prendrait une place de choix dans ses bureaux au Parlement européen. Retour en haut de la page

 

[ Coopération ]

Au cours d’une conférence de presse à Biskra

“L’UE et l’Algérie appelées à faire face à des enjeux importants”

Par : EL MOUDJAHID Le : mercredi 12 avril 2006

 

La députée européenne et présidente de la commission politique à l’Assemblée parlementaire euroméditerranéenne, Mme Tokia Saïfi a souligné, mardi à Biskra, que "l’Union européenne (UE) et l’Algérie sont appelées à relever des enjeux importants". Lors d’une conférence de presse qu’elle a animée à l’occasion d’une visite à Biskra, Mme Tokia Saïfi a estimé que "l’Algérie et l’Europe, notamment la France, sont appelées à faire face à des enjeux importants", d’autant plus que l’Algérie, a-t-elle rappelé, a signé un Accord d’association avec l’UE et que plusieurs programmes sont à mettre en œuvre. "Le message que j’ai porté aux responsables algériens est qu’ils ne dépendent d’aucune partie, et que l’Algérie a son poids sur la scène internationale, un pays qui possède d’immenses potentialités", a-t-elle précisé, avant d’ajouter que "le problème financier ne se pose pas pour l’Algérie, contrairement à plusieurs pays qui ont grandement besoin de l’aide européenne et américaine". Elle a souligné qu’"il était grand temps de clamer haut et fort à l’attention de l’Europe que l’Algérie est un pays puissant qui mérite une place de leader dans la rive sud de la Méditerranée". "L’autre message que je suis venue transmettre aux responsables algériens dans le cadre de ma visite est que la France a tout à gagner à amorcer une dynamique de rapprochement de l’Algérie, ce qui est également le cas pour l’Algérie", d’autant, précise-t-elle, qu’il y a en France une importante communauté algérienne très attachée à son pays et suit, avec un grand intérêt, tout ce qui s’y passe". Mme Saïfi s’est félicitée de "la réussite de nombre d’Algériens en France et qui souhaitent aider leur pays", mettant l’accent sur la nécessité de "procéder, ensemble, à l’élaboration d’un plan d’ensemble pour servir l’intérêt de l’Algérie". Tout en se félicitant de la dernière visite du ministre français des Affaires étrangères en Algérie, elle a déploré le fait que les évènements politiques et l’incompréhension aient entravé la signature du traité d’amitié entre les deux pays. A ce propos, fait-t-elle observer, il est important pour les deux pays d’établir des liens d’amitié solides. Par ailleurs, Mme Saïfi s’est recueillie, en compagnie de son frère, sur la tombe de son père dans la localité de Lichana (Biskra) et assisté à plusieurs activités initiées par la comité de wilaya du Croissant-Rouge algérien, dont l’inspection d’un centre de formation en informatique, une cérémonie de circoncision à Biskra à l’occasion du Mawlid Ennabaoui et la distribution de vêtements, jouets et gâteaux à des enfants issus de familles défavorisées. Accompagnée de Mme Sabah Bounour, député à l’Assemblée populaire nationale, l’hôte des Ziban a reçu des présents offerts par les habitants de la wilaya, dont un burnous.  Retour en haut de la page

 

[Société]

Opération combinée gendarmerie –police à Biskra

La délinquance perd ses palmes

Par : EL MOUDJAHID Le : mardi 11 avril 2006

 

Près de 300 éléments mobilisés et 931 interpellations en six heures. De notre envoyé spécial à Biskra Mohamed Mendaci Neuf cent trente et une personnes ont été interpellées, lundi soir, au cours de la descente surprise effectuée par les unités du groupement de la gendarmerie nationale de Biskra en compagnie de quelques éléments de la sûreté de la même wilaya. Cette opération, première du genre entre les deux corps dans la région des Ziban s’est soldée par de bons résultats d’autan plus que de telles opérations font décroître sensiblement le nombre de crimes et délits dans la wilaya. Le meilleur exemple est, selon les Biskris, la toute première opération organisée, il y a de cela un mois et demi, et qui a frappé un coup dans les rangs des dealers et autres délinquants. "La première opération a nettoyé profondément les rues de la ville de Biskra des énergumènes qui s’adonnaient à de pratiques douteuses. Des agressions étaient enregistrées nuit et jour. Néanmoins depuis ladite opération les atteintes aux personnes ont drôlement baissé" dira le jeune Karim, un bijoutier à la cité des 726 logements. Cinq autres actions sécuritaires ont été, jusqu’à présent, mises en œuvre avant celle d’avant-hier, qui a vu l’arrestation de 12 individus pour différents délits dont 3 pour détention et usage de drogue. En sus des 470 véhicules contrôlés, les gendarmes et policiers ont eu à saisir 5 armes blanches, quelques morceaux de kif traité, 147 grammes d’or, 106 paquets de pétards, 377 canettes de bière et une cinquantaine de bouteilles de vin rouge. Dans la même soirée une vieille dame de 65 ans s’est vu délestée de son sac contenant 100.000 dinars, a-t-on appris auprès des gendarmes. Les auxiliaires de la justice ont procédé à l’identification de 102 personnes avant de traiter une affaire de pillage de sable. Ces douze travaux d’Hercule ont été réalisés en six heures par 250 gendarmes, deux groupes cynophiles ainsi qu’une trentaine d’éléments de la sûreté nationale. Les deux corps de la wilaya de Biskra, à l’instar de Batna ont donné un bon exemple de complémentarité et de professionnalisme. La Moudahama qui a débuté à 18 heures a ciblé en premier lieu trois points. Le premier trois maisons, construites illicitement, dans lesquelles son propriétaire vendait de l’alcool sans autorisation : " Ecoutez je suis un père de famille de 46 ans, je fais cela pour subvenir aux besoins quotidiens des membres de ma petite famille", lancera ce dernier qui venait d’être interpellé à son domicile. "J’ai été licencié il y a cinq mois et je n’ai pas de ressource, que voulez-vous que je fasse. Vous voulez que je vole comme un criminel c’est ça" martèlera l’interpellé le visage pâle et les mains tremblantes. Un autre individu, lui aussi père de famille, a été interpellé par les gendarmes pour le même motif. Ce dernier avait beau chercher des excuses, en vain. Le hic, la maison est une construction illicite, mais aussi, elle jouxte la Zaouïa Kadiria, la direction des affaires religieuses et la DJS. A la gare routière, déserte après 19 heures, les gendarmes ont bouclé le périmètre mais sans aucun résultat puisque aucune infraction n’a été commise. Par contre au niveau du quartier Beramdane Zegzeg, les forces de l’ordre ont investi ledit quartier en pourchassant les revendeurs ds produits pyrotechniques en cette veille du Mawlid Ennabaoui echarif. Une heure plus tard nous nous sommes rendus à la cité des 726 logements lieu réputé pour le taux d’agressions élevé. Juste descendus des Toyota des gendarmes, nous sommes tombés nez à nez avec une quinzaine de jeunes interpellés en motocycles pour absence de documents. Très satisfaits de ces actions sécuritaires, les correspondants n’ont pas manqué à cette occasion de féliciter les gendarmes pour avoir contribué à la baisse du taux de criminalité dans la ville de Okba Ibn Nafaâ ces derniers mois. La capitale de "Deglet Nour" a enregistré au cours du premier trimestre 279 crimes et délits de droit commun ayant impliqué 370 personnes parmi lesquelles 54 ont été écrouées et 258 ont bénéficié de la liberté provisoire. A la même période 7 crimes contre les personnes ont été perpétrés alors que 59 affaires contre les biens ont été signalées. 20 affaires d’atteintes aux mœurs ont aussi été constatées indiquera le lieutenant colonel Tayeb Aouissi, commandant du groupement de gendarmerie nationale de Biskra. Pour ce qui est du crime organisé, les gendarmes ont saisi durant ladite période 2150 cartouches de cigarettes étrangères, plus d’un kilo d’or, près de 8 kilogrammes de kif traité et 670 comprimés de psychotropes 49 mandats de dépôt pour drogue), deux véhicules, 126.600 dinars en faux billets et des fausses coupures en euros et dollars ont également été récupérées. En conclusion, les atteintes aux personnes et aux biens, le trafic de drogue et le faux et usage de faux ont légèrement progressé alors que la contrebande a baissé, dira le conférencier.  Retour en haut de la page

 

[De Bouche à Oreille]

Biskra

Meeting de solidarité avec le peuple palestinien à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : vendredi 21 avril 2006

 

Un meeting de solidarité avec le peuple palestinien, marqué par des hommages aux chahid cheikh Ahmed Yacine et Abdelaziz Remtissi, a été organisé jeudi à Biskra par le bureau de wilaya du mouvement de la société pour la paix (MSP). Le fils et la veuve du chahid Abdelaziz Remtissi, Mme Radjaa El-Adouli, ont assisté à ce regroupement et exprimé leur émotion devant cet élan de soutien à la cause palestinienne. Retour en haut de la page

 

[De Bouche à Oreille]

Biskra

Les youyous de la reine des Ziban pour Tokia

Par : EL MOUDJAHID Le : mardi 11 avril 2006

 

C’est un accueil chaleureux qui a été réservé par Biskra, hier, jour du Mawlid, à Mme Tokia Saïfi, députée au Parlement européen. En effet, dès sa descente d’avion, Mme Saïfi a été accueillie par les autorités locales et des responsables du Croissant-rouge algérien. Le premier point de la visite a été la localité de Filieche, anciennement Vescera. Mme Saïfi y a visité un centre de couture et c’est par des youyous, des fleurs et la zorna que la délégation a été reçue, une tradition propre aux gens du Sud. Après ce fut la visite de la médiathèque baptisée du nom du Dr Boukhroufa. Ensuite c’est un bain de foule au centre de la CNAS où devait se dérouler l’opération de circoncision d’enfants. Cadeaux et bonbons ont été distribués à profusion à la grande joie des enfants. Le moment le plus émouvant fut celui du recueillement sur la tombe de feu Saïfi, père de Mme Tokia, un silence religieux a été observé. Ensuite, ce fut une chakhchoukha servie à l’ombre des palmiers suivie d’une conférence de presse pleine d’émotions et de messages forts pour une collaboration et un rapprochement des deux rives de la Méditerranée. La délégation a quitté Biskra après avoir été reçue à la résidence de la wilaya par les autorités locales avec beaucoup d’espoir pour d’autres visites. Retour en haut de la page

 

[De Bouche à Oreille]

Biskra

La reine des Ziban accueille Tokia Saïfi

Par : EL MOUDJAHID Le : lundi 10 avril 2006

 

Mme Tokia Saifi, ancienne ministre chargée du Développement durable de France, aujourd’hui députée au Parlement européen et présidente de la Commission politique de l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéen (APEM) et qu’effectue une visite en Algérie depuis samedi, sera aujourd’hui, jour du mouloud, à Biskra pour parrainer des actions de solidarité, de l’ONG (Quartiers sans frontières», rencontrer des femmes et de se recueillir sur la tombe de son père. Retour en haut de la page

 

[De Bouche à Oreille]

Transport ferroviaire

Vers la réalisation d’une ligne Fès-Alger-Tunis

Par : EL MOUDJAHID Le : vendredi 21 avril 2006

 

Selon M. Laâlaïmia, DG de la SNTF, les négociations vont bon... train.

La ligne ferroviaire qui reliera la capitale tunisienne aux villes marocaines en passant par Alger est en voie de réalisation. Le directeur général de la SNTF invité hier à la Chaîne 3 a affirmé que les négociations vont bon train et qu’un protocole d’accord a été récemment signé avec les responsables tunisiens pour l’ouverture d’une ligne de grande vitesse (LGV) entre Annaba et Tunis à travers Tabarka, «l’étude de réalisation de la ligne reliant Annaba Tabarka et qui sera d’une vitesse de pas moins de 220 km/h est prise en main par la partie algérienne», précise M. Abdelhamid Laâlaïmia. Pour la partie marocaine, ...

...Le programme de modernisation des lignes ferroviaires prévoit l’électrification de la rocade ferroviaire Annaba-Alger-Oran vers la frontière marocaine (1300 km), la modernisation de la ligne existante Biskra-Touggourt (217 km), la modernisation de la ligne minière la modernisation de la ligne minière Annaba-Tébessa (380 km),...  Retour en haut de la page

Tous droits réservés © 2005 - 2013 - eden-algerie.com