Biskra

Accueil    Historique    Photos de Biskra    Biskra Forum   Tourisme    Art    US Sport   Toutes l'Actualités   Réseau-Urbain     Oasis de la ville    Personnalités   Radio-Ziban    Deglet nour    Cuisine   Biskra Video   Annuaire    Plan du Site    Contact

Google

Annonces

Toutes l'Actualités de la ville dans les journaux

   Vous trouvez ici l'actualité de la ville ainsi que plusieurs articles archivés, ce sont des article recopiés intégralement des journaux. La source est citée sur chaque article.la mairie

Cliquer ici pour retourner à la page Actualités

2005

Décembre Novembre Octobre Septembre Août Juillet
Juin Mai Avril Mars Février Janvier

 

[ Nation ]

Biskra

Chetma sort de l’anonymat

Par : EL MOUDJAHID Le : Mardi 22 Novembre 2005

 

Chetma, seule commune de Biskra à être concernée par les élections locales, a vécu depuis quelques jours une effervescence particulière entretenue par les activités de campagne de six listes en course pour les sept sièges à pourvoir de l’assemblée populaire locale. Du 3 au 21 novembre, rencontres de proximité et rassemblements ont été organisés dans cette commune qui a connu une intensification particulière des activités des six partis en lice. Ces formations politiques sont le Rassemblement national démocratique (RND), le Front de libération nationale (FLN), le Mouvement de la société pour la paix (MSP), le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), le Front national algérien (FNA), et le Parti des travailleurs (PT). Des figures dirigeantes de ces partis à l’image notamment de MM. Touati Moussa, président du FNA, El-Hadi Khaldi, représentant du FLN, et Yahia Guiddoum, représentant du RND, en plus de parlementaires de la wilaya, se sont succédé à Chetma pour tenter de convaincre l’électorat local de la valeur de leurs candidats et de la solidité de leurs programmes. Les discours des différents partis ont convergé pour souligner "l’importance de ces partielles pour le parachèvement du processus électoral" des locales de 2002 et pour la "construction des institutions démocratiques" du pays. Ils ont également relevé l’importance de ce vote partiel pour la mise en place des assemblées communales qui constituent "un outil majeur" pour le développement local et "la promotion du cadre de vie" de leurs populations. Selon les permanences des listes des candidats, la campagne électorale s’est déroulée dans des conditions favorables et a été marquée par une effervescence réelle et une effective ambiance démocratique plurielle. Chetma compte 6.428 électeurs répartis sur dix bureaux de vote dont quatre pour les femmes. Dix aires d’affichage et deux espaces de rassemblement ont été mis à la disposition des candidats pour mener leur campagne. Entrelacée par Sidi Okba au sud, El-Baranis au nord, M’chounech à l’Est et Biskra de l’Ouest, Chetma occupe une aire 110 km2 et n’est distante que de 10 km du chef-lieu de wilaya. Sa population compte 11.299 âmes et est concentrée essentiellement dans les trois agglomérations de Sidi Khelil, Drou’ et Chetma. A vocation agro-pastorale, Chetma possède un patrimoine phœnicicole composé de 120.000 palmiers dont 64.000 de la variété Deglet Nour, 24.000 ovins et 3.500 caprins.

Connue depuis toujours pour être une station sur les voies caravanières joignant le Tell au Sahara, Chetma dont le nom est composé de deux mots Chott et El-Ma qui signifient plan d’eau, possède un patrimoine architectural très ancien dont une mosquée, un mausolée de la sainte Lalla Safia et un K’sar ayant notamment servi au tournage de la célèbre comédie de Othman Ariouat Carnaval fi Dechra ainsi que le film Hizia. Retour en haut de la pagee

 

[ Régions ]

Ouled Djellal/Biskra

Vers l’amélioration du cadre de vie à Ouled Djellal

Par : EL MOUDJAHID Le : Lundi 21 Novembre 2005

 

La commune de Ouled Djellal, wilaya de Biskra, aspire à améliorer le cadre de vie de sa population, et rattraper les déficits en matière d’aménagement urbain, affirment les responsables de l’APC.

Les opérations 2005 ont été orientées, essentiellement, vers le développement du réseau d’alimentation en eau potable (AEP), à la faveur de la réalisation d’un château d’eau de 800 m3, l’amélioration des prestations sanitaires grâce à une nouvelle salle de soins, et l’encouragement de la pratique sportive à travers l’existence d’un complexe sportif de proximité.

Ces actions viennent consolider les opérations déjà achevées et réceptionnées. Il s’agit des réalisations d’un lycée, d’un CEM, de deux groupements scolaires, d’une salle de soins, et la réhabilitation des réseaux d’assainissement de plusieurs cités.

Dans les prévisions du plan quinquennal 2005/2009, il a été proposé la restructuration de plusieurs quartiers à haute densité de la ville de Ouled Djellal, la réhabilitation de la station de traitement des eaux de la nappe albienne, la construction d’un centre médico-pédagogique, et la réalisation d’un nouveau siège de daïra. Pour le programme spécial Sud, les services de wilaya compétents ont proposé au profit de Ouled Djellal des opérations de requalification urbaine, une gare routière, un service des urgences à l’hôpital Achour Ziane, une auberge de jeunes et le revêtement du stade communal en gazon synthétique.

La nomenclature des projets proposées retient également l’extension du réseau AEP, l’entretien des Seguia, le renforcement de l’électrification rurale, la protection de la ville contre les inondations, la réalisation d’une station de traitement des eaux usées et la réhabilitation des sièges des zaouïas Mokhtaria, Kadiria et Rahmania. Selon le président de l’APC de Ouled Djellal, la concrétisation de l’ensemble de ces projets "fera faire à la commune un bond qualificatif considérable" en matière de développement global et d’amélioration des conditions de vie de la population.

Située à 100 km au Sud-ouest de Biskra, Ouled Djellal occupe une superficie de 32.000 ha et compte une population de 60.000 habitants. Elle est une des plus vieilles cités des Ziban, ayant constitué une étape incontournable des principales voies caravanières entre le Tell et le Sahara.

La commune offre aux investisseurs d’importantes opportunités d’affaires par son potentiel multiple, dont des gisements de gypse de très bonne qualité, de grandes ressources hydrauliques, une zone d’activités de 19,4 ha et une zone d’élevage ovin, séculaire célèbre pour l’espèce locale qui porte le nom de la région même.

Elle détient aussi un artisanat très développé, des espaces vierges à intérêt touristique certain, et des richesses fauniques adaptées au développement de la pratique contrôlée de la chasse. Activité première de la population, l’agriculture exploite 18.319 ha dont 2.398 irrigués avec un patrimoine de 209.000 palmiers-dattiers, dont 120.000 de la variété Deglet Nour. Ses parcours occupent une aire de 14.500 ha accueillant un cheptel de 54.500 ovins, 20.700 caprins et 247 bovins. Retour en haut de la pagee

 

[ Société ]

Biskra

Saisie de plusieurs véhicules et engins ayant de faux documents

Par : EL MOUDJAHID Le : samedi 19 novembre 2005

 

Le 16 novembre, la section de recherches de la gendarmerie nationale de Biskra a présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Biskra, deux personnes, pour faux et usage de faux et fausse déclaration. Une d’entre elles a été placée sous contrôle judiciaire et l’autre remise en liberté provisoire.

Le 17 octobre, agissant sur renseignements, les gendarmes de cette unité ont interpellé un des mis en cause, qui avait déposé auprès du service des cartes d’immatriculation de la wilaya de Biskra, le dossier d’un camion de marque Renault, contenant des faux documents administratifs. Poursuivant les recherches, un complice a été interpellé et deux véhicules légers, un engin de travaux publics, un châssis pour un camion et de faux documents, ont été saisis.

Un autre acolyte demeure en fuite. Retour en haut de la pagee

 

[fait divers ]

Biskra/Après le déraillement d’une locomotive

Un train de marchandises prend feu à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : dimanche 13 novembre 2005

 

Un train de marchandises a pris feu à Biskra, dans la nuit de samedi à dimanche, après le déraillement d’une locomotive, a indiqué la Protection civile.

Selon la même source, l’accident s’est produit sur la voie ferrée, à hauteur du lieu-dit Fontaine des Gazelles, où le feu a pris à l’arrière du train, de 16 wagons, venant de Biskra et se dirigeant vers Batna.

L’enquête préliminaire a relevé que le feu a été causé par une étincelle électrique. Les secours sont intervenus rapidement pour circonscrire l’incendie, avant de remorquer le train vers la gare de Biskra, indique-t-on. Retour en haut de la pagee

 

[Santé]

Journée d’étude sur l’asthme

Un train de marchandises prend feu à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : samedi 12 novembre 2005

 

Une journée d’étude sur la prévention de l’asthme et son traitement a réuni, jeudi, à l’école paramédicale de Biskra les praticiens du secteur sanitaire. "Les maladies respiratoires, les allergies et l’asthme constituent aujourd’hui de véritables problèmes de santé publique", a affirmé le directeur de wilaya de la santé qui estime que le secteur public de la santé "déploie de gros efforts pour prévenir ces maladies et prendre en charge les personnes qui en sont atteintes". Selon le Pr Aydaoui du CHU de Constantine, l’asthme "existe dans le Sud du pays mais de façon moins inquiétante qu’au Nord". Il a estimé, en outre, que les cas dépistés doivent faire l’objet "d’un suivi ininterrompu" pour éviter d’éventuelles complications. Retour en haut de la pagee

 

[Société]

Elles protestaient contre l’absence de permanence médicale

Sept personnes arrêtées selon le wali de Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : mercredi 09 novembre 2005

 

Sept personnes ont été arrêtées à la suite d’un mouvement de protestation à Ourlal (Biskra) contre “la détérioration des prestations sanitaires”, a indiqué hier le wali de Biskra. Le mouvement de protestation qui a débuté lundi, a causé des blessures à cinq gendarmes suite à des interventions de “rétablissement de l’ordre” dans cette localité, située à 40 kms au sud de Biskra, selon le wali qui s’exprimait lors d’une session de l’assemblée populaire de wilaya. Le wali qui a insisté sur la détermination des pouvoirs publics à imposer le respect de la loi et à ne plier à aucune pression, a répondu aux questions des élus quant à l’absence de permanence médicale dans plusieurs communes de la wilaya, soulignant à cet effet que cette prestation nécessite une mobilisation de moyens humains et financiers supplémentaires. Il a noté que la permanence médicale mise en application durant la saison estivale au centre de santé d’Ourlal, visait une prise en charge sanitaire des populations de cette région, notamment contre les envenimations scorpionniques. L’annulation de cette mesure est objective au delà de la saison des grandes chaleurs, a noté le wali. Retour en haut de la pagee

 

 

[ Régions ]

Biskra

L’ hydraulique, une priorité

Par : EL MOUDJAHID Le : Dimanche 08 novembre  2005

 

Une série d’opérations de développement des réseaux d’alimentation en eau potable (AEP) et d’assainissement ont été retenues au profit de la wilaya de Biskra au titre du programme quinquennal 2005/2009. Le chef-lieu de la wilaya verra ainsi le renforcement de ses capacités de stockage et du volume mobilisé à partir de la source de D’roue sur 25 km en plus de la rénovation de 40 km de son réseau de distribution. Ouled Djellal connaîtra de son côté la réhabilitation de sa station de traitement des eaux de la nappe albienne. La nomenclature des projets proposés pour inscription au programme Spécial Sud comporte notamment un projet de renforcement de l’AEP de Zeribet El Oued, l’alimentation de la commune de Besbes à partir de la source de Nefidha, le fonçage de trois forages dans la commune de Baranis, la requalification de 16 stations de pompage et la réalisation de stations de traitement des eaux usées à Ouled Djellal, Tolga et Biskra. La direction de l’hydraulique aspire en outre à concrétiser une série de grands travaux pour la protection contre les inondations de Oued Djeddi des villes de Ouled Djellal, Sidi Khaled, Mekhadma, Ourlal et Oumach ainsi que des villes de Khenguet Sidi Nadji, Zeribet El Oued et Faydh contre les inondations de oued Arab. Il est également retenu la réalisation de vastes travaux de correction de neuf kilomètres du lit de oued Z’mar qui traverse le secteur urbain ouest de la ville de Biskra. Un réseau de canalisations d’évacuation des surplus d’eau pour protéger les oasis contre la remontée des eaux souterraines dans les Ziban-ouest a été également retenu. En irrigation agricole, les mêmes services prévoient la réalisation, l’équipement et l’électrification de 10.000 mètres linéaires de forages agricoles pour revitaliser les oasis de Houch, Sidi Okba, Chetma, Oumach, M’lili, Mekhadma, Lioua, Laghrouss, Doucen, Bouchegroun, Lichana, Bordj Benazouz, Ouled Djellal, Sidi Khaled, Foughala, El Hadjab et El Kantara. Le secteur a connu durant l’année passée le renforcement du volume d’eau mobilisé qui passe à 77,67 millions m3 et du ratio quotidien par habitant qui atteint désormais à 253 litres. Retour en haut de la page

 

[ Régions ]

Biskra

Divers

Par : EL MOUDJAHID Le : Lundi 07 novembre 2005

 

Un document contenant la liste et la biographie des chouhada de la wilaya de Biskra tombés durant la guerre de Libération 1954/1962 vient d’être publié par la direction de wilaya des moudjahidine de concert avec l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM).

L’ouvrage présente les 4.177 chouhada de Biskra, dont les noms ont été sériés en 33 listes soit une liste pour chaque commune de la wilaya. 500 faits d’arme entre batailles, accrochages, offensives armées et embuscades ont été également présentés dans ce document appelé par ses initiateurs, dictionnaire des chouhada.

Retour en haut de la page

 

[ Nation ]

Chetma (Biskra) : Elections partielles

Six partis dans la course

Par : EL MOUDJAHID Le : samedi 05 novembre 2005

 

La campagne électorale en prévision des élections partielles du 24 novembre a été mise sur rails dans la commune de Chetma, wilaya de Biskra, à travers des contacts de proximité des partis en lice, constate-t-on. Les six partis politiques qui se disputent les voix de l’électorat de cette commune sont le Front de libération nationale, le Rassemblement national démocratique, le Mouvement de la société pour la paix, le Rassemblement pour la culture et la démocratie, le parti des travailleurs et le front national démocratique. Selon les représentants locaux de ces formations, la campagne ouverte timidement jeudi passé, se limite actuellement au chef-lieu de la commune avant de s’étendre par la suite aux autres agglomérations. Dix aires d’affichage et deux salles de meetings ont été mises à la disposition des candidats en lice et de leurs partis. Le corps électoral de Chetma se compose de 6.428 électeurs répartis sur dix bureaux de vote dont un itinérant, six pour les hommes et quatre pour les femmes, selon la direction de wilaya de la réglementation et des affaires générales (DRAG). A noter que Chetma est la seule des 33 communes de Biskra concernée par les élections partielles. Retour en haut de la page

Tous droits réservés © 2005 - 2013 - eden-algerie.com