Biskra

Accueil    Historique    Photos de Biskra    Biskra Forum   Tourisme    Art    US Sport   Toutes l'Actualités   Réseau-Urbain     Oasis de la ville    Personnalités   Radio-Ziban    Deglet nour    Cuisine   Biskra Video   Annuaire    Plan du Site    Contact

Google

Annonces

Toutes l'Actualités de la ville dans les journaux

   Vous trouvez ici l'actualité de la ville ainsi que plusieurs articles archivés, ce sont des article recopiés intégralement des journaux. La source est citée sur chaque article.la mairie

Cliquer ici pour retourner à la page Actualités

2005

Décembre Novembre Octobre Septembre Août Juillet
Juin Mai Avril Mars Février Janvier

 

[Nation] Le : lundi 31 octobre 2005

 

Cheikh Abdelkader Othmani de la zaouia de Tolga (Biskra) rattachée à la confrérie Rahmania, a été honoré dimanche soir par la direction des affaires religieuses à l’occasion de la parution de son nouveau livre. Au cours de la cérémonie tenue à l’hôtel Transat en présence des proches du cheikh, des adeptes de la Tariqa et des autorités de wilaya, le directeur de wilaya a souligné à l’occasion l’importance de l’ouvrage qui complète sur le plan intellectuel l’œuvre caritative et éducative assumée par le cheikh et la Zaouia Ali Benamor de Tolga qu’il dirige. En 255 pages, le nouveau livre de cheikh Othmani contient ses conférences, ses articles de presse et les fetwas qu’il a émises durant plus de cinquante ans. La matière de l’ouvrage a été préfacée et organisée par l’universitaire Abdelhalim Sayd. Cheikh Abdelkader Othmani, né à Tolga en 1929, a appris le saint Coran à l’âge de 11 ans au sein de la zaouia qu’il dirigera à partir de 1966. Il préside depuis 1993 le comité scientifique de la direction des affaires religieuses de Biskra et est membre du Conseil Islamique Supérieur depuis 1998. La direction des affaires religieuses de Biskra s’est engagée au cours de la cérémonie à acheter 500 exemplaires du livre pour les distribuer aux mosquées du territoire national. La zaouia Ali Benamor a été fondée en 1780 à Tolga et dispose d’une très grande école coranique fréquentée par des jeunes de tout le pays.

 

[ De Bouche à Oreille ]

Ghardaïa et Biskra

Fête nationale de la datte les 13 et 14 novembre

Par : EL MOUDJAHID Le : Dimanche 30 octobre 2005

 

La fête nationale de la datte sera organisée les 13 et 14 novembre prochain à Ghardaïa par la Chambre nationale de l’agriculture, et la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya de Ghardaïa, a indiqué hier un responsable de cette structure. Cette manifestation regroupera en plus des agriculteurs des wilayas productrices (Biskra, Ghardaïa, El Oued, Ouargla, Adrar, Béchar et Laghouat), des représentants de l’ensemble des opérateurs économiques spécialisés en la matière. L’objectif de cette rencontre est de faire connaître et promouvoir les différentes variétés de dattes et les produits dérivés du palmier, "dans la perspective de la conquête du marché international", selon les organisateurs. Retour en haut de la page

 

[ Régions ]

Biskra

Pour la réhabilitation urbaine des agglomérations

Par : EL MOUDJAHID Le : Dimanche 30 octobre 2005

 

Les priorités fixées dans le secteur de l’habitat dans la wilaya de Biskra portent fondamentalement sur la réhabilitation urbaine des agglomérations, l’atténuation de la crise de logement, et la lutte contre l’habitat précaire, ont affirmé, jeudi, les responsables locaux. Les nouvelles réalisations du secteur prévoient pour le quinquennat 2005/2009, la construction de 5.50 logements ruraux, 5.000 logements participatifs et 2.500 unités sociales dont la mise en œuvre a été lancée, avec le choix de sites et des entreprises de réalisation. La wilaya a proposé pour inscription au programme complémentaire de développement spécial Sud, plusieurs opérations dont la réalisation de 3.000 logements sociaux, 1000 logements participatifs, outre des travaux d’aménagement de cités abritant 8.766 habitations. Retour en haut de la page

 

[Culture]

En débat à la galerie des Arts en liberté

La sauvegarde des manuscrits du Sud algérien en débat

Par : EL MOUDJAHID Le : Samedi 29 octobre 2005

 

La problématique de la sauvegarde et de conservation préventive des anciens manuscrits du patrimoine national écrit regroupés dans les vieilles “Khizanate” (bibliothèques traditionnelles) du Sud algérien a été au centre des débats jeudi soir à la galerie Arts en Liberté à Alger. Au cours de cette rencontre culturelle, le chercheur et auteur de l’ouvrage Les manuscrits du Touat paru aux Editions Barzakh, M.Saïd Bouterfa, a mis en exergue les conditions de préservation des manuscrits dans la ville ancestral Adrar (sud ouest) où sont répertoriés et catalogués plus de 20.000 manuscrits. "J’ai établi une cartographie de manuscrits concernant les principales “khizanate” de la wilaya d’Adrar éparpillés dans les régions du Touat Gourara et Tidikilt", a déclaré M. Bouterfa en déplorant l’absence d’une cartographie nationale qui recense géographiquement les endroits où se situent les manuscrits. Considérées comme un héritage familiale chez certaines familles de notables, ou conservées dans des mosquées ou des zaouias (écoles coraniques),"des dizaines voire des milliers de “Khizanate” en Algérie ne sont ni localisées ni cataloguées par les autorités locales encore moins par les chercheurs", a indiqué M. Bouterfa. Le chercheur cite également la découverte de quatre “khizanate” à Adrar en 2003, dont une à Tolga (Biskra), et une autre, celle du Cheikh Mouhoub, à Béni Ourtilane (Sétif). A travers cette étude, le chercheur a pu reconstitué le schéma de la route des caravanes des pèlerins et des commerçants qui transportaient et diffusaient, autrefois, des manuscrits entre le Maghreb et le Machreq et même en Afrique.  "La région du Touat était une zone de transit au XVIe siècle, l’emplacement géographique de la ville l’avait rendu un pôle de production de manuscrits par excellence". Au-delà de l’absence d’un cadre juridique qui régie la gestion des manuscrits, soit par la vente où par la donation, M. Bouterfa a insisté sur la nécessité d’inculquer aux conservateurs et aux propriétaires privés des manuscrits les outils méthodologiques et scientifiques pour la préservation des manuscrits. M. Bouterfa a affirmé que les manuscrits occupent une partie importante dans la mémoire nationale et leur détérioration implique la détérioration d’une partie de l’histoire nationale. "Le patrimoine orale nationale subit dans l’état actuel les aléas du temps, des bactéries et des moisissures. Si les facteurs de dégradation ne seront pas gérés par des spécialistes, les manuscrits vont disparaître complètement", a estimé M. Bouterfa. L’auteur a appelé à la lutte contre le commerce illicite et le pillage du patrimoine écrit. "Il est nécessaire de tout mettre en œuvre en vue de récupérer les manuscrits pillés et ceux qui sont dans les bibliothèques mondiales, a précisé M. Bouferfa. "L’ancienneté et la rareté de certains textes et de certains manuscrits autographes rédigeaient par de célèbres auteurs ainsi que la dimension artistique attirent de plus en plus de trafiquants qui gèrent un marché très lucratif", selon le chercheur. Par ailleurs, M. Bouterfa a annoncé un projet de création d’une bibliothèque virtuelle de manuscrits méditerranéennes des deux rives pour essayer de reconstituer une histoire méditerranéenne globale. En marge de cette rencontre, M.Bouterfa a organisé une exposition de photographie, illustrant des manuscrits datant du 13, 14 et 15e siècle de la zaouïas Othmania de Tolga (Biskra) et de la khizanate de Ouled Saïd de Timimoun. Outre les manuscrits sur les louanges de Dieu et de son prophète (QSSSL)), l’exposition fait découvrir aux visiteurs des manuscrits sur l’astronomie et la manière de fabriquer des canons. Retour en haut de la page

 

[Fait Divers]

Biskra

Saisie dans la wilaya

Par : EL MOUDJAHID Le : Mercredi 26 octobre 2005

 

L’équivalent de cinq millions de dinars de produits de contrebande ont été saisis dans la wilaya de Biskra, à la suite de cinq opérations menées par les services de la gendarmerie nationale, a indiqué dimanche le commandement de wilaya. Trois des saisies ont été opérées dans la commune de Tolga au cours de contrôles routiers au lieu-dit "Selka" et ont permis de récupérer plusieurs lots d’effets vestimentaires d’importation et trois véhicules utilisés pour leur transport, a précisé la même source. La quatrième opération a porté sur la saisie de 146 cartouches de cigarettes étrangères dans la commune de l’El Hajab, alors que la cinquième a eu lieu à Loutaya et a concerné la saisie d’effets vestimentaires. Retour en haut de la page

 

 

[ De Bouche à Oreille ]

Sport-Tolga

Gazon synthétique pour le stade de Tolga (Biskra)

Par : EL MOUDJAHID Le : Vendredi 21 octobre 2005

 

Le terrain de football du complexe sportif de Tolga, wilaya de Biskra, vient de bénéficier d’une opération de revêtement en gazon synthétique. L’opération récemment terminée, a coûté 48 millions de DA, et la pose de la pelouse a pris 65 jours à une entreprise italienne chargée du projet, a indiqué le directeur de wilaya de la jeunesse et des sports. Une salle omnisports de 600 places et une piste d’athlétisme répondant aux critères internationaux sont également en chantier au niveau du complexe de Tolga dont les vestiaires et les structures d’accueil sont actuellement en voie de rénovation, a précisé le même responsable. D’une capacité d’accueil de 10.000 spectateurs, le stade de Tolga est, dit-on, prêt pour accueillir les compétitions officielles des équipes locales. Retour en haut de la page

 

[ Nation ]

Commune de Chetma

Tout est fin prêt dans la commune de Chetma (Biskra)

Par : EL MOUDJAHID Le : Lundi 17 octobre 2005

 

Toutes les dispositions ont été prises et tous les moyens matériels et humains mobilisés pour la réussite des élections partielles dans la commune de Chetma, a indiqué le directeur de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya de Biskra. La même source précise que des mesures ont été prises pour ce scrutin à Chetma qui renouvellera son assemblée populaire communale (APC) le 24 novembre prochain. La commune de Chetma compte 6428 électeurs inscrits, répartis sur deux centres et 10 bureaux de vote, dont six pour les hommes, quatre pour les femmes et un seul bureau itinérant. Six formations politiques briguent les 07 sièges de l’APC. Il s’agit du RND, du FLN, du MSP, du FND, du RCD et du PT. La commune de Chetma est la seule des 33 communes que compte la wilaya de Biskra, concernée par les élections partielles, en raison de dépassements ayant provoqué l’annulation des dernières élections qui ont eu lieu en octobre 2002.          Retour en haut de la page

 

[ De Bouche à Oreille ]

Biskra

200 millions de dinars pour réhabiliter l’aéroport

Par : EL MOUDJAHID Le : Dimanche 16 octobre 2005

 

Une enveloppe de 200 millions de DA est allouée au renforcement de l’aéroport international Mohamed-Khider de Biskra, a indiqué hier la direction des transports. Selon la fiche technique du projet, l’opération concernera l’étude et la réalisation d’une aérogare, le renforcement de l’aérodrome, l’acquisition d’équipements pour le traitement des bagages, le déplacement du réseau assainissement secondaire et le renforcement de la clôture extérieure de l’aéroport. Cet important projet permettra, d’autre part, de moderniser les installations de cette infrastructure aéroportuaire et d’améliorer les services, souligne-ton. L’aéroport de Biskra enregistre chaque année le passage de 70.000 voyageurs dont 10.000 nationaux résidant à l’étranger. Il assure actuellement six liaisons hebdomadaires avec des villes françaises et six liaisons domestiques. Des réunions ont regroupé, à cet égard, les représentants des ministères du Transports, la direction régionale de l’Entreprise nationale de gestion des infrastructures aéroportuaires de Constantine et les autorités locales. La direction des transports a annoncé que la navigation aérienne serait temporairement suspendue lors des travaux. Cette mesure sera prise après la saison estivale et le Hadj, est-il noté. Retour en haut de la page

 

[ Culture ]

Aïssaoua de Biskra à Médéa

Début haut en couleur du 3e festival aïssaoua

Par : EL MOUDJAHID Le : Vendredi 14 octobre 2005

 

- Dans une joyeuse cacophonie de percussions, de trots de chevaux et de chants, la 3e édition du festival du chant aïssaoua, a débuté, mercredi soir, par un défilé haut en couleur, avant de se poursuivre par un spectacle en plein air sur la place du 1er Novembre, devant le théâtre de la ville.

Plus étoffée que les précédentes, la cérémonie d’ouverture a été présidée par la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, qui a annoncé à l’occasion l’institutionnalisation du festival, à partir de l’année prochaine. De niveaux disparates, les prestations données en ouverture recelaient toutes un grand intérêt sur le plan des rythmes, des airs musicaux et même des danses. Ils étaient également pleins de renseignements historiques sur les confréries et les zaouias, là où ont émergé et se sont développés ces chants mystiques. La troupe de Tlemcen avait interprété une chanson purement de Madih à la gloire du Prophète, mais où l’on retrouve aussi des références au saint patron des Aïssaoua, Sidi Ahmed Benaïssa, de Meknès. D’ailleurs la référence à ce saint et à sa ville de Meknès est récurrente dans la plupart des chants, prouvant que le chant Aïssaoua est connu et pratiqué à l’échelle du Maghreb bien que chaque région, et chaque ville lui imprègne sa touche locale propre. Les chants de la troupe Hadoua, de Constantine, ou ceux de Ichraket Bouna de Annaba, avaient un arrière-goût de malouf. La belle prestation de l’association Sidi Moussa de Biskra a de son côté commencé par un "yey-yey" sahraoui. Avec la troupe d’El Oued on était carrément dans le genre Karkabou et les airs à mi-chemin entre le chant sahraoui et africain. Très prisé par la gent féminine pour l’animation des mariages et autres fêtes familiales, le chant aïssaoua, avec ses rythmes basés principalement sur des percussions enflammées des Bendirs, est devenu un filon qui rapporte. Les jeunes qui s’en sont aperçus sont nombreux à former des troupes dont le but n’est plus le mysticisme d’antan mais la fête et le gain facile. Très peu de ces troupes arrivent à atteindre le niveau artistique requis. La troupe El Houda du Khroub, l’association Sidi Moussa de Biskra, celle de Aïn Beïda, figurent parmi celles qui ont émergé par leur sérieux lors du spectacle d’ouverture. Dans la musique de transe et de mysticisme, la troupe Ouasfane de Dar Bahri est l’une des plus célèbres à Constantine. C’est un art typiquement d’Afrique noire avec ses rythmes et ses danses. Installé au cœur de Constantine, il y a trouvé des adeptes pour le perpétuer. La prestation des Ouasfane de Dar El Bahri, à plongé le public dans une extraordinaire ambiance africaine. Comme bon nombre de genres folkloriques, le chant aïssaoui peut être une source d’inspiration pour les compositeurs de musique à la recherche de rythmes authentiques et typés.  Retour en haut de la page

 

[ De Bouche à Oreille ]

Biskra

L’ANAPSA organise une conférence médicale continue et des actions médicales à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : Vendredi 14 octobre 2005

 

L’Association nationale des professionnels de la santé organise conjointement avec la Société algérienne d’allergologie et d’immunologie clinique des journées de formation continue qui auront lieu les mercredi 16 et jeudi 17 novembre à Biskra en direction des médecins généralistes et spécialistes de la wilaya de Biskra mais aussi des praticiens des wilayas avoisinantes (M’sila, Batna, El-Oued). Le programme scientifique de ces journées d’études comprendra le mercredi 16 novembre des conférences d’actualité qui traiteront du diagnostic et la prise en charge de pathologies prévalantes telles que l’asthme bronchique, la rhinite allergique, le choc anaphylactique, le cancer bronchique primitif et la tuberculose pulmonaire. Retour en haut de la page

 

[ Régions]

Solidarité

23 millions de DA mobilisés pour la solidarité spécial-ramadhan à Biskra

Par : EL MOUDJAHID Le : Dimanche 09 octobre 2005

 

Une enveloppe de 23 millions de dinars a été mobilisée dans la wilaya de Biskra pour les actions de solidarité durant le mois sacré du ramadhan, a indiqué hier le directeur de l’action sociale. Ce montant a été dégagé des budgets de la wilaya et des communes ainsi que de la participation du ministère de l’Emploi et de la Solidarité nationale et financera notamment la fourniture de 18.500 lots de denrées alimentaires de base, selon la même source. Le comité de wilaya du Croissant-Rouge Algérien a ouvert de son côté quatre restaurants de la solidarité servant quotidiennement 1000 repas chauds aux familles démunies et aux sans-abri des trois villes de Biskra, Tolga et Ouled Djellal. Un cinquième restaurant a été ouvert au chef-lieu de wilaya par un particulier et sert 200 repas de f’tour par jour. Parallèlement, la commission de solidarité de wilaya et le comité du C-RA ont arrêté conjointement un programme de manifestations artistiques au profit des pensionnaires des hôpitaux et du centre de l’enfance assistée. Ces deux structures prévoient en outre une vaste opération de circoncision collective des enfants issus de familles pauvres des 33 communes de la wilaya. Retour en haut de la page

 

[ Régions]

Divers

Intoxication à M’chounèche et grèves dans les transports

Par : EL MOUDJAHID Le : Dimanche 02 octobre 2005

 

- Biskra 32 cas d’intoxication alimentaire ont été enregistrés à M’chounèche, dans la wilaya de Biskra, a-t-on appris de sources concordantes. Selon une source hospitalière, le secteur sanitaire de la ville, située à 28 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya, a accueilli les 29 et 30 septembre ces malades qui présentaient les mêmes symptômes, notamment une forte fièvre et des diarrhées violentes.

- Des transporteurs privés de la région est des Zibans, wilaya de Biskra, observent depuis samedi une grève pour protester contre ce qu’ils qualifient de "difficultés qu’affronte leur profession". Selon les représentants de cette profession, leur principale revendication porte sur l’insécurité et les agressions commises, par des inconnus à la gare routière est de la ville de Biskra. Retour en haut de la page

Tous droits réservés © 2005 - 2013 - eden-algerie.com